• Le café quel délice!

    Histoire du café


    Le caféier, un arbuste original qui demande de la patience

    Le café est cultivé sur l'arbre appelé caféier.
    Sa croissance et lente et sa floraison surveillée jusqu'à la récolte des fruits.

    Si un caféier met environ 3 ans à donner sa première floraison,
    il faut néanmoins attendre 5 ans avant de pouvoir récolter ses premiers fruits.

    Ceux-ci, appelés drupes ou cerises mûrissent sur l'arbre
    durant 6 à 12 mois selon leur espèce et leur variété.
    Le caféier pouvant fleurir jusqu'à 8 fois par an,
    les branches du caféier se retrouvent souvent
    couvertes de fruits n'ayant pas la même maturité.

    La récolte demande donc une attention particulière :
    si trop de cerises non mûres (vertes) sont cueillies, le café sera amer.
    Si trop de cerises trop mûres (brunes) sont récoltées,
    il sera acre car les baies auront fermenté sur l'arbre.
    Idéalement, seules donc les baies rouges et fermes,
    arrivées juste à maturité doivent être récoltées
    pour réaliser un café de grande qualité.

     

    La récolte conditionne la qualité du café

    Les étapes précédant la torréfaction sont capitales
    dans le processus de transformation du café.
    La demande des soins très particuliers.

    Différents types de récolte du café sont possibles en fonction de la qualité
    du café que l'on veut produire et du type d'exploitation caféière
    (intensive ou traditionnelle par exemple).

    Récolte par arrachement :

    L'égrappage ou streeping : les rameaux sont saisis à la main
    pour en arracher l'ensemble des fruits dont ils sont couverts,
    à maturité ou non.
    Parce qu'il ne permet pas un tri des fruits,
    le streeping n'est pas approprié pour produire un café de grande qualité.

    - La récolte mécanique : comme pour le streeping,
    les rameaux sont débarrassés de l'ensemble de leurs drupes,
    mûrs ou non mais cette fois de manière mécanique,
    souvent grâce à des tracteurs à chenille équipés de brosses.
    Pour les mêmes raisons que streeping, ce type de récolte –
    qui par ailleurs offre un rendement très important -
    s'accorde difficilement avec la production d'un café de grande qualité.

    Récolte sélective

    - La récolte au peigne : moins traumatisante pour l'arbuste que la récolte mécanique,
    la récolte avec un peigne souple s'effectue à la main
    et permet de ne cueillir que les fruits parvenus à maturité.
    Les cerises non mûres résistent au peigne et
    restent accrochées à la branche quand les mûres tombent facilement.
    Ce type de récolte permet non seulement la production d'un café de qualité
    mais aussi de laisser le temps aux fruits verts de faire leur propre maturation.

    Le picking ou récolte à la main


    type de récolte recommandée pour réaliser un café de très haute qualité,
    le picking consiste à cueillir à la main une à une les baies mûres.
    Le picking demande ainsi une grande attention
    de tous les instants aux caféiers et au processus de maturation.
    Le café récolté est homogène, condition sine qua non
    pour obtenir un café aux caractéristiques gustatives optimales.

    La torréfaction, une opération haute en couleurs

     

    Lors de la torréfaction, les grains de café passent
    par toutes les nuances de couleur entre le vert et le brun très foncé.
    Plus les grains sont grillés et deviennent sombres,
    plus le café obtenu sera corsé et riche en arômes.

    Chaque nuance apparaissant au cours du processus de torréfaction
    correspond ainsi à des caractéristiques et un goût particulier.
    Les Scandinaves par exemple apprécient la torréfaction légère ou blonde
    donnant un café léger et acide. La torréfaction ambrée est pratiquée
    pour la clientèle américaine appréciant un café léger,
    peu acide et à l'amertume légère.

    La torréfaction brune ou « robe de moine »
    est la plus courante en France et en Italie du Nord.
    Le café, plus fort, présente un juste équilibre entre amertume et acidité.
    En Italie du Sud et en Espagne,
    le café est encore plus brun, plus du tout acide mais très amer.

    Le café noir si apprécié en Europe du Sud
    est aussi loin du café blond goûté en Europe du Nord
    que peut l'être un thé noir d'un thé vert...

     

     

    « Mes muffinsPlanter une queue d'ananas »
    Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    7
    Mardi 6 Janvier 2015 à 00:42

    C'est sûrement bien plus santé!

    6
    Lundi 5 Janvier 2015 à 18:53

    ....et je n' aime pas le café !! seulement dans mon bol de lait, je mets une cuillère à café de Ricoré  au petit déjeuner et c' est tout .....

     

    5
    Mercredi 26 Novembre 2014 à 01:14

    J'adore le café c'est ce qui m'a fait faire quelques recherche,

    merci de ta visite

    4
    Mardi 25 Novembre 2014 à 18:54

    J'aime beaucoup le café .


    merci pour ce bel article


    Bisous

    3
    Vendredi 22 Août 2014 à 23:58

    Je sais pas si c'est vraiment c'est dommageable pour la santé ,

    mais je crois que c'est comme autre chose  il faux en boire modérément.

    2
    Vendredi 22 Août 2014 à 13:45

    moi j'essaie de pas trop bire de café 

    mais bel article bien expliquer

    merci du partage

    1
    Mardi 3 Juin 2014 à 21:43

    J'adore le café. L'article est très intéressant . Merci

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :